Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
07 Nov

Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï - 2e Partie -

Published by Râm Perry  - Categories:  #Reports, #Reportages, #RoadBook, #Culture, #People 's Life, #Customs & Traditions, #Religion, #India

Quand le train est arrivé en gare à Delhi, j'ai pris le métro et me suis dirigé vers Qtub Minar. Pendant mon séjour au Rajasthan, j'avais régulièrement eu Vicky au téléphone et il avait beaucoup insisté: il voulait que je reste chez lui, avec sa famille, cette fois ...

Arrivé à la station Qtub Minar, Vicky, Luv et Mahi étaient là, m'attendant, car ils savaient que j'arriverai vers midi. Rahul lui, etait parti en course avec des clients (lui et Mahi partageaient un Tuk Tuk qu'ils louaient à une compagnie, tout comme Luv. Vicky lui, est propriétaire de son "Auto-Riskshaw"). Nous partons boire un Chaï (bien sûr ...) et Vicky m'explique alors qu'il a des problèmes avec sa famille et qu'il ne peut finalement pas m'accueillir. 
Mais Luv, offre de m'accueillir chez ses parents.

Nous partons manger un Thali non loin de là, à une cantine mobile dans la rue (encore une fois ils ne m'ont pas laissé payer ...). Puis Vicky et moi sommes allés à la Dargha / Duna, pour s'y détendre en fin d'après-midi. A la nuit tombée, comme je lui avais demandé, Vicky m'a emmené à Mehrauli, où ses cousins ​​élèvent des cochons dans la forêt voisine (oui, New Delhi est si énorme qu'il y a beaucoup de parcs gigantesques, des forêts, etc... entre ses différents quartiers.), Et ils vendent de la viande de porc, crue ou fritte. Comme je n'avais pas mangé de viande depuis au moins un mois (en Inde, beaucoup de gens sont végétariens, et vous ne trouvez de la viande, la plupart du temps, que près des bouchers ...de plus la viande est assez chère en comparaison des légumes...), j'avais demandé à Vicky de me conduire là-bas pour manger un peu de bacon ... Puis nous sommes retournés à la Duna, où Luv nous a rejoint plus tard avec Rahul. Après un moment, Luv et moi sommes partis a bord de son Tuk Tuk pour aller à Geeta Colony, Où habite sa famille.

A la sortie du métro Qtub Minar, les gars attendent les clients.

A la sortie du métro Qtub Minar, les gars attendent les clients.

un Water-Troley

un Water-Troley

un Food-Troley

un Food-Troley

Arrivés à sa maison, il me présente sa famille: ses parents, Naresh et Anita, et son frère, Sunny.

Naresh est maintenant à la retraite. Anita est médecin et comme elle travaille pour le gouvernement dans un dispensaire, elle a un appartement de fonction, où la famille vit. Sunny est ingénieur informatique. Plus tard, Anita nous apportera à manger. Luv et moi mangerons, assis sur le grand lit, tout en regardant les nouvelles à la télé.

Pour dormir, Anita me laisse sa place sur le lit, près du climatiseur (En Inde, comme dans beaucoup de pays asiatiques, beaucoup de gens dorment habillés, ou presque, enveloppés dans une couverture). Tout d'abord, j'ai refusé, mais ils m'ont alors expliqué que j'étais leur "invité" et que dans la tradition et la culture indienne, un invité doit être traité avec Honneur et que la meilleure place sur le lit est donc pour moi. J'ai donc finalement accepté, un peu embarrassé ...  Et ai rejoint Luv et son père pour dormir sur le grand lit, alors qu'Anita dormait dans l'autre chambre, sur un matelas, Sunny sur le canapé, comme il le faisait d'habitude. Le matin, après un Chai, quelques biscuits, et une douche, Luv et moi repartons pour Qtub Minar.

Naresh, Anita et Luv (désolé pour Sunny, qui n'était pas présent lors de cette séance photo improvisée...)

Naresh, Anita et Luv (désolé pour Sunny, qui n'était pas présent lors de cette séance photo improvisée...)

Là, nous avons bu un autre Chaï, et comme les gars commençaient à travailler, j'ai passé un coup de fil à Nittin et Savita pour prendre de leurs nouvelles.

Le téléphone de Nittin était éteint, et quand j'ai eu Savita sur le sien, elle s'est mise à pleurer en m'expliquant qu'ils se disputaient tout le temps et allaient probablement divorcer ... Alors j'ai laissé mes Bhais à la station de métro et suis allé droit à Sangham Vihar pour rendre visite à Savita.

Une fois à l'appartement, nous nous sommes assis autour d'un Chaï et de quelques biscuits. Et Savita m'expliqua ce qui s'etait passé depuis que je les avais laissés un mois et demi plus tôt. Quelques minutes plus tard, Nittin, averti que j'étais de retour, arriva, me donna une forte étreinte et m'expliqua ses problèmes.

Après quelques heures, je suis allé avec Savita chercher Kavya à l'école (Il allait à l'école depuis un mois). Puis, la nuit venue, je suis retourné à Qtub Minar pour y retrouver Luv avant de retourner ensemble à Geeta Colony.

En route, nous nous sommes arrêtés à un carrefour, non loin de chez lui.

Là, un étal vend cigarettes, eau, sodas et Bujias *. Les deux jeunes gars qui gèrent le petit business sont de bons amis de Luv, il me les présente donc. Ils sont super gentils. Et comme tous les amis de mon Bhais, ils ne me laissent rien payer et m'offrent tout ... (comme ils ont refusé mon argent, j'ai laissé à moitié caché au milieu des affaires sur le chariot, un billet... ).

Ceux-cis me présentent leurs familles, femmes et enfants. Je suis assez surpris parce qu'ils me semblent assez jeunes (environ 20 ...), alors je me souviens que dans la tradition indienne, les gens se marient et ont des enfants beaucoup plus tôt que dans les pays occidentaux ...

Ils vivent là, dans leurs tentes installées sur un terrain vague voisin du rond-point. Ce sont les gens les plus pauvres, les "slumdogs". Mais ce sont les gens les plus chaleureux et les plus gentils que j'ai rencontrés ! Nous parlons de tout, partageant nos expériences de la vie (Luv me parle de sa petite amie "secrète" ...) Après un moment, nous sommes rentrés à la maison: Anita nous attendait.

Comme mes problèmes de dents étaient, une fois encore, revenus, il m'était difficile de manger correctement (je ne pouvais pas mâcher ou presque, même les Chapatis...). J'ai donc demandé à Anita, si elle connaissait un bon dentiste...

Pendant mon séjour chez les Dixit, j'ai été très intrigué par les rituels que Luv faisait dans son home-temple: j'avais déjà vu Savita faire des offrandes, des incantations et des prières à Kali à la maison. Mais là, ce n'était pas la même chose: Dans une vitrine, quelques petites statues des dieux, disposées en arc de cercle sont habillées de vêtements brillants, comme des petites poupées, parées de leurs plus beaux atouts. Au milieu d'eux, le dieu principal pour Luv: Lord Krishna.

Chaque matin, Luv ou sa mère, ouvrent les rideaux et les lumières (ainsi que la petite musique) dans le cabinet. Ils «réveillent» le Seigneur Krishna, qui etait couché dans un petit lit, pour la nuit.

Ils le nettoient, changent ses vêtements, enlèvent le lit et parent le petit dieu pour la journée, lui donnent des offrandes, font des prières, etc... Même rituel le soir, en sens invers, pour le coucher.

Bien sûr, c'est très inhabituel pour un étranger comme moi, mais je trouve toujours cela intéressant: toutes les religions ont leur propres usages, et c'est aussi ce qui rend le monde riche: ses différences...

* Bujias : apéritifs frits à grignoter, qu'on trouve presque partout.

Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï  - 2e Partie -
Mahi dans son Tuk Tuk

Mahi dans son Tuk Tuk

Luv et des clients

Luv et des clients

Le matin, nous avons quitté la maison et sommes retournés au carrefour, pour rencontrer les amis de Luv. Celui-ci voulait m'emmener chez le dentiste, mais il était déjà en retard pour aller travailler et il ne voulait pas que j'y aille seul. Alors il a demandé à ses amis de m'y emmener et est parti. Nous sommes restés un moment à l'étal, car en début de matinée, de nombreux clients y viennent, et s'arrêtent sur le chemin de leur travail ... Une fois l'heure de pointe passée, nous sommes partis pour aller chez le dentiste, en marchant.

Dans les rues, les gens étaient très surpris de voir un étranger se promener escorté de slumboys, et je vous laisse imaginer la tête du dentiste et de sa secrétaire, quand mes "gardes du corps" sont entrés dans son cabinet pour lui demander s'il pouvait me soigner...

Après cette première rencontre avec le dentiste, j'ai enfin eu le bon médicament qu'il m'était impossible de trouver ailleurs. Et 2 jours plus tard, j'étais enfin définitivement débarrassé de cette infection gênante que je trainais depuis plus de deux mois.

Nous sommes revenus au carrefour avec les gars, et après un chaï, je les ai laissés et je suis rentré chez les Dixit, où j'ai passé l'après-midi à travailler sur mon ordinateur et à parler avec Naresh. Le soir, quand Luv est rentré à la maison, nous avons mangé (j'ai été très surpris et extrêmement touché: sans un mot, comme une mère aimante, Anita avait préparé des plats spécialement pour moi, qui ne me seraient pas difficile à manger...).

Après un dernier bol d'air sur le toit, nous nous sommes couchés et endormis.

Les amis de Luv et leur étal

Les amis de Luv et leur étal

un des enfant

un des enfant

Deux jours plus tard, un dimanche soir, Luv et Mahi voulaient m'emmener à une cérémonie religieuse très spéciale, dédiée à l'un des avatar de Lord Shiva: Bhairo Baba.

J'en avais déjà entendu parler, dans les "recommandations de sécurité" faites par le ministère français des Affaires étrangères, aux voyageurs séjournant à Delhi ... C'était fortement déconseillé...!

Bhairo baba est le dieu des buveurs, des amateurs d'alcool. Certains diraient le dieu des ivrognes et des pochards.

Avant d'aller à la cérémonie, au temple, nous nous sommes arrêtés pour acheter une bouteille de whisky dans un magasin du gouvernement (en Inde, l'alcool est vendu dans les magasins «officiels»).

Les environs du temple sont bondés de gens, de fêtards et de mendiants, assis par terre, buvant le whisky, le gin et les bières que les gens leurs offrent. Nous achetons quelques offrandes (fleurs, bougies ...), puis nous enlevons nos chaussures et nous entrons dans le temple, en suivant la file des pèlerins menant aux statues du dieu. Devant le dieu, les gens allument leurs bougies et donnent leurs offrandes aux prêtres qui les répandront sur et autour du dieu. Puis, après quelques prières et bénédictions, nous laissons nos bougies aux prêtres qui les mettront au bon endroit pour qu'elles se consument jusqu'à leur fin.

Hors du temple, je suis surpris: les garçons ont encore la bouteille de whisky (je pensais que c'était une offrande ...). Nous retournons au Tuk Tuk, et les gars le nettoient et y déposent maintenant des offrandes (fleurs).

Récitant des incantations, Luv ouvre la bouteille et commence à répandre le whisky sur l' auto-rickshaw, pour le bénir. Il boit alors une gorgée et passe la bouteille à Mahi, qui fait de même, répandant, bénissant, buvant. Et Mahi me passa la bouteille, je fit alors exactement la même chose, sans un mot cette fois. Des pèlerins, surpris de me voir là, sont venus vers moi et ont commencé à me parler... Je leur ai alors expliqué que j'étais là avec mes Bhais, qui m'avaient amené là. Ils m'ont demandé comment je me sentais, comment je trouvais tout ce genre d'agitation, ce à quoi j'ai répliqué, en riant et un peu ivre: "J'adore la culture indienne!" On a tous éclaté de rire, et une fois encore, les gars voulaient m'emmener avec eux, ici ou là, pour faire la fête ou rencontrer des gens, mais j'ai décliné les invitations: je suis resté avec mes amis. Plus tard, nous avons déposé Mahi chez lui, avant de rentrer chez les Dixit.

Le temple de Bhairo Baba, à Delhi

Le temple de Bhairo Baba, à Delhi

Le lendemain, j'ai préparé mes affaires. J'ai ensuite fait un gros câlin à Anita et Naresh et les ai beaucoup remerciés pour leur gentillesse. Puis Luv et moi sommes allés à Qtub Minar, retrouver Rahul et Vicky.

Je partais en avion, tôt le lendemain matin, donc j'allais dormir chez Vicky cette nuit-là, car Merhauli est plus proche de l'aéroport que Geeta Colony.

Le soir venu, nous avons passé une dernière soirée ensemble, posés dans un parc de Merhauli. Puis, plus tard, Rahul, Mahi et Luv sont rentrés chez eux, Vicky et moi chez lui.

A 5 heures du matin, un Taxi, ami de Vicky, était là, m'attendant dans la rue. Après des embrassades, je suis parti, quittant pour le moment mon frère et sa  famille. Le jour commençait à peine à se lever.

Le parc à Merhauli, la nuit

Le parc à Merhauli, la nuit

Près de trois mois plus tard, je suis revenu à Delhi.

Je devais retourner chez le dentiste et je voulais aller dans le nord de l'Inde, aux sources du Gange. Puis de là, direction le Népal dont les frontières venaient de rouvrir deux mois après le terrible tremblement de terre qui l'avait frappé... (voir http://aworldaround.over-blog.com/2015/11/morceaux-de-kathmandu.html )

J'avais donc envoyé un message à mes amis à Delhi, et ils m'avaient tous directement proposé de m'accueillir.

Cette fois, j'avais choisi de rester avec Vicky et sa famille. Alors, une fois sorti de l'aéroport, j'ai appelé Vicky et j'ai pris un bus pour me rendre à la station de métro la plus proche. (depuis, une ligne de métro dessert directement l'aeroport). Une fois à Qtub Minar, je retrouve mes Bhais, nous buvons un Chaï, partageons un Chillum... Nous sommes heureux d'être à nouveau ensemble.

Ensuite, Vicky et moi sommes allés chez lui, à Mehrauli, où nous avons mangé et dormi.

Au matin, après un Chaï et une douche, nous sommes allés dans un petit jardin, non loin de la maison de Vicky. Son chien le suivant de près, il vient ici presque tous les matins pour s'occuper un peu du jardin et des légumes qu'il fait pousser ici. Puis il part travailler et son chien rentre à la maison.

Après un Chaï partagé avec les autres à la station de métro, j'ai passé la journée en ville et comme d'habitude, en fin d'après-midi, je suis retourné retrouver mes amis avant de partir à Geeta Colony avec Luv, pour passer la soirée chez lui et sa famille (j'avais ramené des petits cadeaux pour tout le monde...).

Le matin venu, je suis retourné chez le dentiste, seul, cette fois... Et après cela, je suis allé en ville, à Hauz Kahs, où j'avais remarqué de nombreuses galeries à visiter et afin de prendre quelques des contacts avant de retourner à Qtub Minar.

avec des copains de Vicky, au petit jardin ou il cultive des légumes

avec des copains de Vicky, au petit jardin ou il cultive des légumes

Une fois à la station de métro, je retrouve Vicky et d'autres personnes, rassemblées autour de quelque chose que je ne peux pas voir. Alors je me rapproche, je salue mon frère et surprise ! Tous ces gens regardent des gars essayer de guérir une vache blessée! A cause de la circulation folle à Delhi, il arrive souvent que des vaches sacrées (ou non) soient blessées par des voitures etc ... Donc, il y a un "Cow Ambulance Service", pour soigner les vaches blessées! Une fois que l'animal est prêt à marcher à nouveau, il est laissé à lui-même et retourne à sa vie sacrée ...

Puis, nous sommes allés à la Duna avec Vicky. Et comme il faisait très chaud (juillet, juste avant la mousson = +/- 48 ° c), il m'a dit que je pouvais me rafraîchir en me baignant dans l'ancien réservoir juste à côté. Dans la région de Mehrauli, où se trouve Qtub Minar, la Dargha et où vivent Vicky et sa famille, il y a quelques très anciens réservoirs d'eau. Des jeunes s'y baignent, d'autres y font leur vaisselle ou s'y lavent. Vicky m'assure que ce sont des eaux souterraines propres et pures, provenant des nappes phréatiques. J'ai quelques doutes, mais tous autour et à la Duna (même le Baba) me l'assurent également. Alors, je laisse donc mes vêtements dans un coin et vais dans l'eau. Je suis surpris, car elle est vraiment fraiche (ils avaient raison, de l'eau souterraine pure), et le contraste avec l'air chaud et poussiéreux de Delhi est agréable. En fait, c'est nettement mieux à l'intérieur qu'à l'extérieur ...

Beaucoup de gens, surpris de voir un étranger solitaire nager dans le réservoir d'eau et jouer avec les enfants, s’amassent tout autour pour observer la scène, amusés. Au bout de 5 minutes, je ressors de l'eau et me sèche rapidement, l'air chaud faisant le reste. Puis, je retourne sous la grande tente de la Duna pour savourer un Chaï.

Le soir, nous sommes allés manger du porc à la boutique de son cousin avant de rentrer à la maison. Là, Vicky s'est disputé avec ses parents, et il m'a expliqué que ses parents n'étaient pas d'accord pour m'héberger: Vicky a déjà eu des problèmes avec la police en accueillant des étrangers chez lui... Donc le fait que je reste là-bas les inquiète ... (Il m'est arrivé quelques fois pendant la fin de mon séjour à Delhi que les flics mettent la pression sur Vicky, et sur moi aussi ("Ne reste pas avec eux, retourne à ton hôtel !" ...) pour que nous ne restions pas ensemble ..... J'ai donc dit à Vicky et Priyam (sa femme) que je partirais le lendemain matin, car je ne voulais être un problème pour personne ...

La "Cow Ambulance"

La "Cow Ambulance"

Le vieux reservoir d'eau à coté de la Duna à Merhauli

Le vieux reservoir d'eau à coté de la Duna à Merhauli

Le lendemain matin, j'ai pris mes affaires et ai quitté la maison avec Vicky. Quelques jours plus tôt, j'avais téléphoné à Nittin & Savita pour avoir de leurs nouvelles. Nittin m'avait expliqué qu'ils avaient changé d'appartement et de quartier, qu'il avait fermé le magasin de Sangham Vihar et en avait ouvert un nouveau, non loin de leur nouvel appartement. Les choses s'amélioraient un peu entre eux et ils ne parlaient plus de divorce ... Je leur avais dit que je viendrais bientôt leur rendre visite dans leur nouveau logement, alors j'ai pris le métro pour Saket, et de là un Tuk Tuk pour Dakshinpuri où Nittin m'attendait pour m' emmener à leur nouvel appartement, où j'ai été heureux de retrouver Savita et Kavya.

J'ai passé quelques jours là-bas, principalement au repos, car le temps était vraiment très chaud. Certains jours, je devais aller chez le dentiste, à Geeta Colony. Avec le trafic, cela me prenait jusqu'à 8 heures en tout (tuk-tuk, métro, tuk tuk, marche .....) pour aller de l' appartement à Dakshinpuri jusqu'à chez le dentiste (pour une consultation de 5 minutes ...) et faire le retour à la maison ..... (Comme Luv m'avait dit qu'ils avaient de la famille à la maison, je ne leur avais pas demandé si je pouvais rester avec eux , pour leur permettre de profiter de leur famille ...). Delhi peut être vraiment horrible pour circuler par moment....

Nuit sur Dakshinpuri

Nuit sur Dakshinpuri

Un jour, Vicky m'avait demandé de venir avec lui et sa famille, pour prendre des photos d'eux: la sœur de Priyam (la femme de Vicky) étant en visite à Delhi pour quelques jours, c'était une bonne occasion pour une sortie en famille. Nous nous sommes donc donnés rendez-vous à Qtub Minar et sommes allés au "Kalka Ji" et au "Temple du Lotus".
Après ça, Vicky a voulu aller rendre visite à une partie de sa famille. Nous avons donc pris la voiture et sommes allés visiter une première «branche» de sa famille. Là, nous avons eu Chai, biscuits et Bujia. Au bout d'un moment, nous avons pris congé et sommes allés visiter une autre "branche" de la famille, un autre Chaï, d'autres photos ensemble, d'autres rires, des baisers et des câlins et nous voilà repartis àprès une heure pour aller visiter une troisième et dernière partie de la famille...

Quand nous sommes arrivés chez eux, il était déjà 23h00. Ils étaient déjà endormis! Quand ils ont entendu frapper à la porte, ils se sont levés et ont été fortement surpris de nous voir tous (Vicky, Priyam, sa sœur, les deux enfants et moi) souriants devant leur porte ... Nous ne sommes pas restés longtemps, comme ils tombaient de sommeil, mais bien sûr, nous avons pris un Chaï !

Puis, nous sommes retournés à Mehrauli. Il était déjà 1h du matin et toute la maison dormait déjà. J' ai dormi sur place cette nuit-là, car c'était plus facile pour nous tous. Au petit matin, Vicky et moi sommes repartis discrètement sans avoir croisé ses parents ...

Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï  - 2e Partie -
Au Kalka Ji Temple

Au Kalka Ji Temple

Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï  - 2e Partie -
Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï  - 2e Partie -
Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï  - 2e Partie -
En allant au Lotus Temple

En allant au Lotus Temple

Un portrait de Priyam
Un portrait de Priyam
Un portrait de Priyam

Un portrait de Priyam

Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï  - 2e Partie -
les deux soeurs
les deux soeurs
les deux soeurs

les deux soeurs

Vivre à Delhi / Tuk Tuk Bhaï  - 2e Partie -
Famille numéro 1

Famille numéro 1

Famille numéro 2

Famille numéro 2

Famille numéro 3

Famille numéro 3

Un après-midi, les lourds nuages ​​ont commencé à lâcher quelques gouttes. Comme beaucoup, je suis monté sur le toit, heureux de me rafraîchir un peu avec la pluie légère.

Je me suis dit alors "Ok, c'est bon, la mousson commence, ça va devenir plus frais maintenant ..."

En fait pas du tout: la première pluie ne dure pas beaucoup plus d'une demi-heure et après, la chaleur revient, mais cette fois humide: encore pire!

Puis, chaque jour, peu à peu, il pleut de plus en plus et quelques jours plus tard, c'est vraiment le déluge: fortes pluies, l'air devient vraiment plus frais (environ 25 ° C), rues inondées, etc.  Mais on peut maintenant vivre presque normalement, ce qui est tout simplement très difficile ou impossible lors des derniers jours chauds, tant la chaleur écrasante ne vous autorise qu'à vous allonger / vous asseoir devant le climatiseur pour l'après-midi, en attendant que la température redescende un peu.

À cause de la forte humidité, mon appareil photo ne fonctionne plus d'un coup... J'ai donc demandé à Nittin de m'emmener à Nehru Place, où se trouve le marché/ bazar électronique de Delhi. Deux jours plus tard, ma caméra fonctionnait à nouveau ...

Le moment était donc venu, pour moi, de quitter Delhi, d'aller au nord, de voir les villes saintes sur les fleuves du Gange et plus tard, de passer au Népal.

Nittin (qui est aussi guide pour son pays natal, l' Himachal, etc.) m'a dit que je devrais aller à Haridwar, que j'y ferai de bonnes photos et apprécierai les vibrations là-bas ...  Au téléphone, Luv me dit qu'il partait en vacances là-bas, quelques jours plus tard, et qu'on pourrait peut-être s'y retrouver... (ce ne fut finalement pas possible).

En milieu de matinée, je pris un tuk tuk, et laissant Dakshinpuri et ma famille là-bas, je me rendis à la gare routière, pour y prendre un bus en direction du nord, de Rishikesh et Haridwar.


J'étais arrivé à Delhi quelques mois plus tôt, au milieu de la nuit, seul.

Je savais que ce serait une expérience formidable que d'essayer de vivre comme un Indien. De comprendre un peu plus l'impressionnante et incroyable culture indienne. Mais je n'étais pas préparé à toute la Fraternité, à la gentillesse et l'Humanité que l'Inde et ses gens m'ont donnés.

J'ai quitté Delhi, laissant derrière moi mes trois familles indiennes.

Jusqu'à la prochaine fois....

 

Merci pour tout ce que nous avons partagé !

J'adore la culture indienne !!!

 

n.b: Je suis toujours en contact régulier avec les Dixit, Nittin & Savita, Vicky et sa famille, Rahul et Mahi via les réseaux sociaux et essaye de leur rendre visite à chacun de mes passage sur Delhi. La Famille Dixit s'est agrandie, puisque Sunny, le frère de Luv, s'est marié et a eu deux enfants: une fille. Puis un petit garçon qui est, pour tous dans la famille, la réincarnation de son oncle mort un an plus tôt...

Ce carnet de route, Partie 1 et tout spécialement Partie 2, sont dédiées à la mémoire de mon "Bhaï", Bankebihari Dixit, alias Luv, tristement décédé dans un accident de la route le 13 octobre 2016. Repose en Paix, mon Ami.

Ce carnet de route, Partie 1 et tout spécialement Partie 2, sont dédiées à la mémoire de mon "Bhaï", Bankebihari Dixit, alias Luv, tristement décédé dans un accident de la route le 13 octobre 2016. Repose en Paix, mon Ami.

Mon Bhaï Luv

Mon Bhaï Luv

"Smartness of the Heart". l'Inde est un pays qu'il faut absolument découvrir avec son coeur, avant de le voir avec ses yeux.

"Smartness of the Heart". l'Inde est un pays qu'il faut absolument découvrir avec son coeur, avant de le voir avec ses yeux.

About this blog

180° round pictures for a round world by Ram Perry.